Étonnantes communautés de partisans à travers le monde

Olympique.ca se penche sur les amateurs de sports.

Le monde est rempli de passionnés. En sports, on les appelle des partisans, et ils donnent libre cours à leur enthousiasme dans les stades et les arénas de partout dans le monde.

Couverture : @IntelExtremeMasters 

La prochaine fois que vous vous réunirez avec les autres partisans de votre équipe devant votre écran préféré et que vous sentirez monter l’excitation, vous saurez que vous faites partie d’une grande communauté de passionnés. À l’autre bout du monde, d’autres ressentent exactement la même chose en regardant un sport complètement différent.

Voici quelques exemples de l’universalité de la passion sportive :

Sports électroniques

Les passionnés de jeux vidéo ont le sens de l’engagement. Des légions de joueurs, et de spectateurs, dévoués peuplent l’univers de World of Warcraft (WOW), dota 2, Call of Duty et League of Legends. Les meilleurs joueurs gagnent des milliers de dollars en prix. En Corée du Sud, les tournois remplissent des arénas et attirent des milliers de spectateurs en ligne. Preuve de l’engouement, Amazon a acheté le populaire site Twitch pour la modique somme de 1,1 milliard de dollars à la fin de l’été. Aux X Games, les joueurs les plus talentueux sont des vedettes et leur art consiste à pousser des boutons pour faire de la magie sur un écran.

Admirez la virtuosité du commentaire de cette partie :

L’heptathlon et le décathlon en Autriche

Les Autrichiens savent que le secret pour mettre de la vie dans une compétition de ski alpin réside dans les cris d’encouragement, les cloches à vache et les milliers de spectateurs massés le long de la piste. Ils savent aussi comment faire d’une compétition d’athlétisme une fête. C’est à Götzis en Autriche qu’à lieu le célèbre Hypo-Meeting qui rassemble les meilleurs athlètes des deux disciplines dans un stade plein à craquer. Les Canadiens Damian Warner et Brianne Theisen-Eaton sont les vainqueurs de l’édition 2013.

À LIRE : Deux Canadiens, une seule option : la victoire

Le saut à ski en Norvège

Si vous cherchez le titre ci-dessus sur internet, le temple du saut à ski, le tremplin d’Holmenkollen à Oslo en Norvège, apparaîtra en premier. Le tremplin s’élève à 60 mètres dans un angle improbable au milieu de paysages majestueux. Les meilleurs sauteurs à ski au monde s’y élancent dans le vide devant 30 000 spectateurs debout dans un froid glacial. En sachant qu’Holmenkollen organise des compétitions depuis 1890 et a même accueilli les Jeux olympiques d’hiver de 1952, on comprend mieux pourquoi les Norvégiens adorent leur saut à ski.

Le patinage de vitesse aux Pays-Bas

Vous souvenez-vous de la fois où les patineurs de vitesse néerlandais ont tout raflé aux Jeux olympiques? Je parle évidemment de Sotchi. Les Néerlandais étaient en liesse. Dans le pays d’environ 17 millions d’habitants, le patinage de vitesse attire des foules de fervents partisans et donne lieu à des débats passionnés. Oh et le orange, toujours le orange. Cette année, la Coupe du monde s’arrête deux fois à Heerenveen qui sera aussi le théâtre du Championnat du monde par distances individuelles. Mais revenons à Sotchi où le Canadien Denny Morrison s’est immiscé dans la fête néerlandaise à quelques reprises. ‘Atta boy Denny :

Voici un aperçu d’une compétition à Heerenveen :

Fans de soccer espagnols

Le Barca ou Real Madrid? Peu importe parce que les deux clubs ont des partisans enflammés. Ce n’est pas facile de déterminer quel club espagnol a le plus grand nombre de partisans parce qu’ils ont tous deux plus de 75 millions de fans sur Facebook. Les deux équipes appartiennent à la communauté et sont soutenues par des générations de partisans indéfectibles. En plus de leur popularité, les deux communautés sont aussi bonnes pour les affaires. Selon la liste de Forbes de cette année, les deux clubs valent au-delà de trois millions de dollars.

Assez impressionnant, merci :

barca_fans

Source : pinterest d’arielo galdini

Il y en a beaucoup, beaucoup d’autres. Le basketball, le cosplay, le curling… de quelle communauté de partisans faites-vous partie? Faites-le-nous savoir sur Twitter @OlympiqueCanada.